Nous nous engageons pour une mobilité respectueuse du climat et porteuse d’avenir.

100’000 signatures contre la folie autoroutière

En l’espace de trois mois, pas moins de 100 000 signatures ont été récoltées contre l’extension démesurée du réseau autoroutier. À l’occasion d’un événement haut en couleurs, les représentantes et représentants de l’alliance «Stop à la folie autoroutière» ont remis les signatures du référendum. En d’autres termes, c’est maintenant que tout commence ! Nous passons au vote.

Exigences

Instaurer des dimanches sans auto(route)

Nous demandons une réduction de l’infrastructure autoroutière. Des dimanches sans voiture améliorent la qualité de vie et montrent comment mieux utiliser l’espace public.

Raccourcir les déplacements

Pour réduire le temps de trajet, il faut concevoir l’urbanisme de sorte que l’habitat, le lieu de travail, les commerces et les zones de loisir soient accessibles en 15 minutes à pied ou à vélo.

Assurer la transparence des coûts de la mobilité

Nous exigeons la transparence des coûts de transport des personnes et des marchandises. Ainsi, quiconque monopolise de l’espace public pour stationner son véhicule privé doit en payer le coût effectif.

Promouvoir les transports publics à la campagne et en banlieue

Une fréquence élevée et de bonnes correspondances rendent les transports publics attractifs – à la campagne également.

Réduire les tarifs des transports publics pour les gens en formation

Les personnes en formation ont un budget limité. Pour que les transports publics leur soient accessibles, elles doivent pouvoir bénéficier de tarifs réduits.

Promouvoir les liaisons ferroviaires internationales

Nous demandons des liaisons ferroviaires internationales attractives. En parallèle, il faut interdire les vols court-courrier.

Accorder la priorité à l’humain dans les transports

La planification des transports doit accorder la priorité à l’amélioration de la circulation des transports publics et à la mobilité cycliste et piétonne.

Sortir de l’énergie fossile d’ici 2030

Si l’on veut que plus aucun véhicule à moteur à combustion ne sillonne les routes de Suisse en 2030, il faut d’urgence en stopper la mise en circulation.

Nous sommes un mouvement activiste de jeunes gens qui s’engagent politiquement pour une mobilité sans CO2, efficace en termes de surface et sociale !

4 + 4 =

Partager